Archives de
Catégorie : Science et voile avec Gaia

Le confinement et les vibrations de la Terre

Le confinement et les vibrations de la Terre

Matteo Lupi, Dept des sciences de la Terre, Université de Genève Avril 2020 La Terre vibre aussi en réponse à l’activité humaine. Le confinement généralisé fait diminuer ces vibrations de manière mesurable. La planète Terre est un système en évolution avec lequel nous interagissons constamment. C’est ainsi que le développement de notre société a un impact sur le climat et les écosystèmes et que nos activités influencent directement certains processus qui ont lieu à la surface de la Terre (par…

Lire la suite Lire la suite

Aviation et prévisions météorologiques

Aviation et prévisions météorologiques

Pierre Eckert, Météorologue émérite, Météosuisse Avril 2020 La qualité des prévisions météorologiques dépend de données d’observations introduites dans des modèles numériques sophistiqués. Depuis une vingtaine d’années, l’aviation est largement mise à contribution pour la collecte de ces données. La diminution drastique des vols pendant la période de confinement pourrait mener à une dégradation de la qualité des prévisions. Afin de pouvoir prévoir le temps, il est important de connaître à un moment donné un certain nombre de paramètres météorologiques, notamment…

Lire la suite Lire la suite

La migration des oiseaux a commencé.

La migration des oiseaux a commencé.

Philippe Delacrétaz, naturaliste, anc. prof. de science au gymnase. Avril 2020 Voilà un sujet qui peut sembler mal à propos, alors que nous sommes tous confinés pour une durée encore indéterminée ! Les oiseaux, ne se souciant guère de notre sort, ont commencé à entreprendre leur migration printanière. Mais au fait, pourquoi certains oiseaux migrent-ils alors que d’autres sont sédentaires ? La nourriture. On croit souvent à tort, et cela est sans doute dû à notre perception propre, forcément un peu anthropocentrique,…

Lire la suite Lire la suite

Quelques suggestions d’observations astronomiques

Quelques suggestions d’observations astronomiques

Maxime Spano, observatoire astronomique de la vallée de Joux Mars 2020 Le ciel est beau, ce n’est pas parce que nous sommes confinés que nous ne pouvons pas le regarder.  Faisons le depuis nos fenêtres et balcons les soirs clairs de ce mois d’avril de confinement. Nous vous proposons ici quelques observations faciles pour profiter du ciel qui est accessible gratuitement, pour tous et tout le temps. Le ciel urbain est  dominé par la pollution lumineuse qui nous masque les…

Lire la suite Lire la suite

Le corps noir

Le corps noir

La plusgrande partie -de très loin- de la connaissance que nous avons des étoiles repose sur la compréhension du rayonnement qu’elles émettent. Ce rayonnement est dominé par ce que l’on appelle le rayonnement d’un corps noir. J’ai essayé dans http://thierrycourvoisier.ch/fr/astrophysique/88-le-corps-noir de décrire ce processus. Bonne lecture!

Naviguer en toute liberté?

Naviguer en toute liberté?

La mer est libre, dit-on. En partie en effet, mais en partie seulement. Depuis des décennies -je ne sais pas comment les états géraient l’accès à leurs côtes il y a longtemps- il est nécessaire d’obtenir avant chaque départ un document déclarant que l’équipage et le bateau quittent un pays ou un territoire en toute légalité. Ce document doit être présenté lors de l’arrivée dans un nouveau pays ou territoire.  Sans ce document, point de salut dans le nouvel environnement….

Lire la suite Lire la suite

Aerosols

Aerosols

Jean-Pierre Wolf, Groupe de physique appliquée, Université de Genève On nomme « aérosol » un ensemble de particules solides ou liquides en suspension dans un gaz. Dans l’atmosphère, il en existe une multitude, de différentes tailles (du nanomètre à plusieurs dizaines de micromètres), formes, et composition (spores, pollen, bactéries, poussières, particules fines, suie, fumées, gouttelettes d’eau, sable, etc..). Hormis leur impact environnemental direct sur la santé, ils jouent un rôle fondamental dans les changements climatiques, de par leurs propriétés optiques. Ainsi, certains…

Lire la suite Lire la suite

Les îles Scilly : un havre pour les oiseaux migrateurs.

Les îles Scilly : un havre pour les oiseaux migrateurs.

  Philippe Delacrétaz, naturaliste, anc. prof. de science au gymnase. Les îles Scilly ou Sorlingues en français forment un archipel d’une cinquantaine d’îles principalement inhabitées. Seules cinq îles sont habitées dont St Mary’s, la plus grande, héberge plus des deux tiers des 2200 habitants. L’archipel est situé à une quarantaine de kilomètres à l’ouest de l’extrême pointe de la Cornouailles, position qui lui vaut son attrait pour les oiseaux. En effet les oiseaux migrateurs descendant du nord vers le sud-ouest…

Lire la suite Lire la suite

La faune de l’estran

La faune de l’estran

Philippe Delacrétaz, février 2020 L’estran est la zone couverte par la mer lorsque la marée est haute et découverte lorsqu’elle est basse. L’estran peut être très étendu, par exemple dans des régions plates avec de hautes marées, comme autour du Mont Saint-Michel, ou au contraire petit, là où les marées sont faibles et les pentes raides. C’est une zone riche en animaux de toutes sortes. L’estran : pas facile d’y survivre ! Que vous soyez un animal terrestre ou marin, l’estran, ou…

Lire la suite Lire la suite

Trouver le nord

Trouver le nord

Maxime Spano,  AstroVal, Février 2020 Que l’on soit sur terre ou en mer il peut être parfois important (et parfois vital) de savoir se repérer de nuit. L’astronome amateur ou l’observateur du ciel régulier pourra utiliser les constellations visibles au moment où il regarde le ciel, peu importe l’heure, la saison ou la partie du ciel visible. En Suisse, par exemple, Orion sera au Sud en début de soirée l’hiver, l’étoile Acturus du Bouvier sera un repère facile à trouver…

Lire la suite Lire la suite