Trouver le nord

Trouver le nord

Maxime Spano,  AstroVal, Février 2020

Que l’on soit sur terre ou en mer il peut être parfois important (et parfois vital) de savoir se repérer de nuit.

L’astronome amateur ou l’observateur du ciel régulier pourra utiliser les constellations visibles au moment où il regarde le ciel, peu importe l’heure, la saison ou la partie du ciel visible. En Suisse, par exemple, Orion sera au Sud en début de soirée l’hiver, l’étoile Acturus du Bouvier sera un repère facile à trouver plein Est au crépuscule au tout début du printemps ou au contraire plein Ouest lorsque la nuit arrivera en plein milieu de l’été, alors qu’Antares du Scorpion marquera le Sud…

Mais le voyageur lui devra s’accommoder de quelques changements dans son ciel. Alors qu’Orion sera visible partout sur Terre, Antarès restera sous l’horizon dès que l’on passera au-delà de 64° de latitude Nord. De même, en fonction des saisons nous ne verrons pas les mêmes constellations : Orion ne sera pas visible en été et le Scorpion restera invisible en hiver.

Afin de pouvoir se repérer il est donc préférable de trouver un point dans le ciel qui est visible depuis tout un hémisphère et en toutes saisons.

Ce point, c’est le pôle Nord céleste, pour l’hémisphère Nord.

Nous avons de la chance, juste à coté du pôle Nord céleste se trouve une étoile facile à voir : l’étoile polaire. Si vous la trouvez, vous saurez où est le Nord et vous pourrez ainsi vous diriger.

Pourquoi la Polaire se trouve au Nord ?

C’est totalement dû au hasard !

La Polaire se trouve presque au pole Nord céleste car elle est alignée avec l’axe de rotation de la Terre. Comme dans un carrousel, si vous êtes au bord et que vous levez la tête vous verrez tout le paysage défiler, si vous êtes sur l’axe de rotation vous verrez toujours la même chose. Le carrousel c’est la Terre et si l’on regarde sur l’axe de rotation nous verrons toujours les mêmes étoiles. Si l’on s’éloigne de cet axe nous verrons tout le ciel tourner.

Pose de plusieurs heures montrant la rotation du ciel, illustré par les trainées laissées par les étoiles autour du pole Nord céleste. (Image LGCS Russ)

Sur le long terme l’étoile polaire va s’éloigner du pôle Nord céleste. En effet l’axe de rotation de la Terre décrit un cercle dans l’espace ce qui a pour conséquence de déplacer le pole Nord céleste au fil du temps. Ce mouvement appelé précession des équinoxes effectue une rotation complète en 26 000 ans. Il y a 13 000 ans par exemple l’étoile située vers le pôle Nord céleste était Véga dans la constellation de la Lyre. Dans le ciel cette étoile se trouve à une distance de 51 degrés de notre Polaire actuelle !

Comment la trouver ?

Là est tout le problème. Eliminons déjà les idées reçues : la Polaire n’est pas l’étoile la plus brillante du ciel, elle ne se trouve pas juste au-dessus de votre tête, n’a pas de couleur spéciale et ne se trouve pas dans la grande Ourse.

Elle est cependant facile à voir à l’œil nu, se trouve au bout du manche de la petite Ourse et ne bougera pas dans le ciel tout au long de l’année tant que vous ne vous déplacez pas sur Terre.

La solution la plus simple est de partir de la « casserole » (aussi appelé le chariot) de la Grande Ourse car les 7 étoiles qui la composent sont brillantes et facilement visibles. Une fois trouvée, prenez les deux étoiles du bout de la casserole (Dubhe et Merak) et tirez un trait, dans la direction où la casserole est ouverte, jusqu’à arriver à la prochaine étoile : vous avez trouvé la Polaire ! Pour en être sûr vous pouvez mesurer à main levé et vérifier que la Polaire est bien à 5 fois la distance séparant Dubhe de Merak.

Sachez enfin que la hauteur de la Polaire change suivant notre latitude sur Terre (car elle dépend de notre position par rapport à l’axe de rotation de notre planète). Au pole Nord elle se trouve juste au-dessus de votre tête (au zénith), alors qu’à l’équateur elle sera au ras de l’horizon. En Suisse nous somme au milieu des ces latitudes et il faudra donc chercher la Polaire environ 45° au-dessus de l’horizon.

Et pour l’hémisphère Sud ?

La Polaire n’est plus visible, il faut s’orienter avec le pôle Sud céleste. Malheureusement il n’y a pas d’étoile toute proche comme dans l’hémisphère Nord. C’est donc un peu plus compliqué car il faut aller chercher une constellation, l’Octant, qui se trouve à une distance de 6 degrés du pôle Sud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code