Du Léman au cercle polaire

Du Léman au cercle polaire

Aller des rives du Léman au cercle polaire en mai, c’est passer des lilas en fleurs, des tulipes déjà fanées, des iris qui éclosent aux blizzard, tempête de neige et froid. Ces lignes sont écrites de bord de Gaia tous chauffages fonctionnants, il neige horizontalement. Ce matin, j’ai dû utiliser de l’eau bouillante pour dégeler un coffre afin de remplir nos réservoirs d’eau douce. J’ai aussi déblayé plusieurs fois la neige et la glace sur le pont.

Il était certainement naïf de penser arriver dans un printemps certes frais mais lumineux et illuminé du vert pale d’une première végétation. En fait mai ici peut être encore l’hiver profond. Le soleil se couche, dit l’astronomie, après 22h30, mais encore faut-il le voir, ce qui ne fut guère le cas jusqu’ici. Nous attendrons la fin de cet épisode pour gréer nos voiles et équiper le pont des lignes de vie et autres bouts.  Par contre quand les nuages se déchirent un instant, le paysage justifie pleinement l’effort.

Il y a bien de quoi s’occuper à l’intérieur. Remettre l’eau fut long, le gel a fait exploser les mitigeurs de nos douches. J’aurais dû enlever les pommes des douches et souffler dans les tuyaux pour chasser l’eau de ce piège. Je saurai pour la prochaine fois. Une valve devant le boiler a aussi cassé, mais pas par le gel, je crois. Une fois le circuit d’eau organisé pour couper l’eau des douches -les mitigeurs ne se trouvent pas à Isafjoerdur- et une nouvelle valve installée, nous avons pu remettre l’eau courante en service et renoncer à remplir des bouteilles au tuyau du quai. Nous attendrons encore un peu pour les douches.

Le vent a soufflé cet hiver comme rarement ici, près de 240 km/heure nous a-t-on dit.  Un des hommes qui surveillent le port nous a dit avoir dû se mettre à plat ventre pour ne pas être emporté. Les bateaux ont remarquablement tenu, grâce aux amarrages solides mis en place en automne. Par contre notre radar a été arraché. Il a été déjà remplacé. L’anémomètre est lui encore en rade. Ce sont les seuls dommages. Pour le reste Gaia est resté propre et fort sec. L’électronique fonctionne. Vous pouvez à nouveau trouver notre position mise à jour sur https://sy-gaia.ch/position-de-gaia/.

Une tempête dans le port d’Isafjoerdur, pas la pire!

Il faut encore courir derrière un sac que Icelandair ou Swiss ont perdu en route. Nous faisons l’expérience du service de ces compagnies qui donnent généreusement des pages web sur lesquelles trouver tout l’information nécessaire, disent-ils. Nous passons de petites musiques en « taper 1 » puis « taper 9 » etc., pour se faire renvoyer au site web et ainsi de suite. Jamais personne de compétent ou même simplement helpful. Le moto est : démerdez-vous. Finalement quelques courriers ont une réponse, mais pas de sac en vue.

Il n’en reste pas moins que nous sommes bien à bord!

Pendant ce temps, à Lausanne, l’Espace des inventions a ouvert son exposition « Voyage en nord » (https://www.espace-des-inventions.ch/voyage-nord) dans le cadre de science et voile avec Gaia. CQFD sur la radio romande s’est fait l’écho de cette ouverture : https://pages.rts.ch/la-1ere/programmes/cqfd/13049045-voyage-en-nord-la-nouvelle-exposition-a-decouvrir-11-05-2022.html?mediaShare=1.

15 réflexions sur « Du Léman au cercle polaire »

  1. impressionnant!!!!
    Ceci dit…cela me fait pas envie…du tout du tout du tout!!!!
    Faites bien attention à vous, bon voyage!!!

  2. Et bien….moi qui suis ravie, en rentrant d’Andalousie, d’avoir retrouver ici un début d’été bienvenu, je ne sais que vous dire après la lecture de la description glaciale de votre situation….j’espère que tout rentrera dans l’ordre sans difficultés majeures et dans un délai le plus court possible, encore que, en ce qui concerne la douche et au vu de la température ambiante, selon moi, c’est pas urgent qu’elle soit fonctionnelle…hihihi…
    Vous embrasse chaleureusement, vous souhaite une rapide résolution des problèmes logistiques et vous envoie de douces bises printanières!!!!
    Bien à vous deux
    Christiane

  3. J’espère que vous allez tenir à jour tous ces problèmes techniques et leurs résolutions, ça aidera certainement de nombreux navigateurs au long cours.
    Plein de belles pensées d’une Suisse où il fait chaud !
    Amicalement. RJA

  4. Je me réjouis des autres nouvelles à venir, toujours passionnantes.
    Bravo et bons vents pour le suite de votre périple.
    Jean-François Bopp

  5. Chers amis,
    Toute ma compassion pour la reprise en main printanière après les grands froids hivernaux. Cela nous rappelle les hivernages suédois à – 25 degrés qui laissèrent également quelques traces.
    Dans quelques semaines il faudra vous adapter, ce seront les grosses chaleurs…..vive les contrastes!
    Bon courage pour la chasse aux petites fuites et on pense bien à vous.
    Annick et Claude

  6. Et bien je vous trouve bien courageux! Mais comme les voyages nous maintiennent en forme et rajeunissement , ces problèmes autour de votre nouveau départ ne peuvent que renforcer votre détermination à découvrir et transformer ce monde avec Gaia ! Courage et bonne suite de mise en route! Amicalement

  7. Merci de nous faire voyager un petit peu avec vous!
    Mais j’avoue que même si j’aime l’hiver et les voyages, l’arrivée de l’été me réjouit!
    Passionnant de vous lire et les liens avec votre position et la RTS sont un vrai +!
    Enjoy et habillez-vous bien chaud pendant que nous faisons le contraire!!
    Amitiés
    Francine

  8. Merci , merci pour les nouvelles ! Bonne route , et chouette pour les reportages à venir !!!
    Bisous
    Bernie

  9. Quel plaisir de vous lire . C est difficilement imaginable cette différence de température et ambiance. Ici c est le contraire, c est presque l été. Je vous souhaite bon vent et de retrouver votre valise 🧳😊. Salutations

  10. Si j ai bien compris tout va bien. Puisque sauf votre bagage tout est rentré dans l’ordre. Un bon schnaps pour vous ré chauffer et bientôt le printemps aussi là haut. Bises.

  11. L’hiver profond, la neige qui tombe horizontalement, la photo glacée de GAIA, c’est inimaginable pour nous, beaucoup de petits dégâts mais rien d’irréparable semble t’il.
    J’espère que le printemps arrivera très bientôt vous réchauffer, vous et GAIA, pour votre prochain départ vers La Rochelle.
    Bises, Janine

  12. Chers amis,
    Merci pour ces nouvelles toutes « fraîches » (dans les divers sens du mot).
    En fait, depuis que les véritables hivers ont disparu de nos latitudes, cela donne vraiment envie ; alors même que les premières canicules pointent ici le bout du nez…
    Bon vent, bonne route et à bientôt.
    Michel Gottret

  13. Superbe ! J’adore ! C’est beaucoup mieux que les températures actuelles qui commencent à être trop chaude sur Lyon….. 😉
    L’expression “bon vent” est de circonstance !!
    Philippe

  14. Quel bel entraînement pour la Terre de Feu , le Drake,et plus si affinités.
    Je suis en pensée avec vous et vos mitigeurs car celui du robinet de la cuisine de mon camping-car nous a donné des signes de faiblesse en Basse-Ville de Fribourg…
    Claude

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code