Le nœud, une unité de vitesse

Le nœud, une unité de vitesse

Des élèves me demandent à quelle vitesse correspond un noeud et comment on mesure cette vitesse.

Les marins mesurent la vitesse en nœuds et non en km/h. Ceci vient de ce qu’ils mesurent les distances en milles marin, ou milles -M- et non en km. 1M = 1.852km. Regarde la définition du mille dans un fichier voisin.

Un nœud = 1M/h = 1.852km/h.

 Le nœud s’abrège « nd », « kn » ou « kt », car en anglais nœud se dit knot.

Pour calculer approximativement une vitesse en km/h quand on te la donne en nd, multiplie par 2 et enlève 10%. Par exemple, une vitesse de 8nd donne 14.4km/h. Inversement pour trouver une vitesse en nd quand tu la connais en km/h, divise par deux et ajoute 10%. Par exemple, 12km/h donne 6.6nd.

Le nom un peu bizarre de nœud pour parler de vitesse vient de ce que pour mesurer la vitesse, les marins utilisaient un sablier et une corde sur laquelle il y avait des nœuds (ici comme le nœud fait sur une ficelle) régulièrement espacés. Pour mesurer la vitesse ils retournaient le sablier, lançaient le bout de la corde muni d’une plancheette dans l’eau et comptaient les nœuds qu’ils sentaient passer dans leur main. Les nœuds étaient espacés de manière à ce que le nombre de nœuds senti pendant le temps que le sable mettait à s’écouler correspondait à la vitesse en « nœuds ».

Figure 1: Pour mesurer la vitesse on utilisait une corde munie d’une planchette -à gauche en bas- et une corde sur laquelle des noeuds étaient noués à intervalles réguliiers.

On appelle « Loch » les instruments de mesure de vitesses sur un bateau. La figure 1 te montre un loch avec la planchette qui retient le bout de la corde et un rouleau sur laquelle la corde avec ses nœuds est enroulée.

Nous ne mesurons plus la vitesse en laissant filer une corde dans l’eau. Nous utilisons une petite roue à aube, figure 2, fixée sous le bateau. L’eau le long de la coque entraine la roue et donne ainsi la vitesse du bateau sur l’eau. Plus le bateau va vite, plus la roue tourne vite.

Figure 2. On utilise maintenant une petite roue à aube fixée sous le bateau pour mesurer sa vitesse sur l’eau.

Par contre le marin doit se souvenir que sa  vitesse par rapport à la terre diffère de la vitesse mesurée sur l’eau, à cause des courants. C’est comme si tu mesures ta vitesse sur un tapis roulant. Ta vitesse par rapport au tapis n’est pas égale à ta vitesse par rapport au sol.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code