Déconfinement de Gaia

Déconfinement de Gaia

Vous aurez certainement constaté que nos correcteurs d’orthographe ne connaissent pas “déconfiner”, ni sous forme de verbe ni comme substantif. Que cela ne nous empêche pas d’user de ce vocable et de nous réjouir de ce qu’il représente!

Après avoir compté les mois jusqu’à un départ possible, dans un flou certain car nous ne connaissions pas l’échéance, puis les semaines en nous efforçant, sans succès, de convaincre les autorités française de l’urgence du départ de Gaia, nous pouvons enfin compter les jours et les heures en sachant que nous pourrons entrer en France et la traverser vers La Rochelle le 15 juin.

Nous rejoindrons Gaia le 15 juin en voiture avec un ami. Il nous faudra alors faire de l’eau, avitailler, procéder à quelques vérifications et effectuer une navigation dans les eaux de La Rochelle avant d’être prêts à larguer les amarres. Naviguer vers la pointe de la Bretagne ne devrait pas représenter de difficulté majeure, les autorités françaises ayant levé l’interdiction de se déplacer et de naviguer de plus de 100km. La suite de notre itinéraire est plus incertaine.

Le Royaume Uni introduira dès le 8 juin une obligation de “quarantaine de 14 jours” pour toute personne arrivant sur son territoire. Ceci s’applique aussi à des arrivées par bateau. La perspective de passer deux semaines sans pouvoir bouger de son bord, même pour faire des courses, n’est guère engageante. Donc si cette exigence est maintenue en juillet nous ne passerons pas comme nous l’avons prévu par l’Angleterre. Il nous faut un plan B.

Ce plan B pourrait être une montée au nord par la côte ouest de l’Irlande. Une superbe côte que nous ne connaissons pas. Une fois au nord de l’Irlande, on peut rejoindre l’Ecosse et le plan A si les conditions ont changé ou aller directement vers les îles Faroë puis l’Islande ou encore directement vers l’Islande si les exigences sanitaires ne permettent toujours pas de rejoindre le Royaume Uni et que les îles Faroë sont fermées.

Seulement voilà, le plan B demande que nous puissions naviguer et faire escale en République d’Irlande. Or le pays a déjà instauré une “quarantaine de 14 jours” des plus strictes pour tous les arrivants . Si cette exigence persiste il nous faut un plan C.

Les frontières au sein de l’espace Schengen s’ouvriront le 8 juin. Il y a donc une possibilité de contourner le Royaume Uni par l’est: la Manche, la Mer du Nord et la Norvège, pour rejoindre les îles Faroë, avec une escale aux îles Shetland si cela est devenu possible, puis l’Islande.

Nous sommes donc presque convaincus que nous arriverons à rejoindre l’Islande cet été. Par contre nous n’irons pas plus loin, le nord du Canada restera fermé à la navigation tout l’été, l’absence d’infrastructure et une population en toutes petites communautés expliquent cette mesure. Gaia hivernera en Islande, ce qui devrait nous permettre de découvrir le pays en plusieurs saisons.

Pendant toutes ces dernières semaines, malgré l’immobilité de Gaia, Science et voile avec Gaia est resté vivant: des textes ont été ajoutés, des élèves ont posé des questions et certaines ont trouvé des réponses. Vous trouvez toutes ces contributions sous https://sy-gaia.ch/category/science-et-voile-avec-gaia/ et sous https://sy-gaia.ch/category/questions-deleves/ .

La fondation Sciences et Jeunesse a honoré les travaux de jeunes et a proposé à ceux d’entre eux qui ont reçu la mention excellent un prix spécial “science et voile avec Gaia” permettant de passer une semaine avec nous à bord de Gaia. Le nom de la lauréate sera annoncé dans les prochains jours.

8 thoughts on “Déconfinement de Gaia

  1. Je me réjouis de vous suivre sur ce périple qui sera plein d’heureuses surprises.
    Bons vents !

  2. Enfin! Le temps a dû vous paraître bien long… et que d’adaptations à prévoir avec les différents plans. Merci beaucoup pour vos partages et je me réjouis de vous suivre et d’en apprendre encore davantage grâce aux articles partagés!
    Bonne route et belle navigation à vous deux!
    Amitiés, Christiane

  3. Un tout petit virus mais de grandes conséquences … Il faut vraiment s’adapter et improviser.
    En tout cas votre périple, par où qu’il passe, promet d’être admirable. Nous vous suivrons avec grand plaisir.
    Amitiés Saskia et Daniel
    P.S: j’ai appris que tu as rencontré mon cousin bâlois il y a quelques mois, le monde est petit !

  4. C’est enfin le grand jour! De tout coeur avec vous. Prenez soin de vous et profitez un maximum de cette belle aventure. Amitiés et bon vent

  5. Cette fois ça semble bien parti ! Pascale et moi espérons que ce premier bord vous a fait un tant soit peu oublier les mois d’attente… Bon vent pour les prochaines étapes.
    Amitiés

  6. Aux aléas de la mer s’ajoutent des défis sociaux et sanitaires. Gageons que, même s’ils compliquent la planification, l’aventure n’en soit que plus enrichissante et que cela porte un nouveau regard le monde.
    Tout notre soutien vous accompagne pour ces nouveaux défis,
    Bien à vous deux.
    Annick et Claude

  7. Que de belles aventures en perspective, un peu troublées par le virus, prenez soin de vous et bon vent !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code